Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le site des Papy-Riders

Le site des Papy-Riders

Papy Riders Passionnés de VTT Enduro et DH

COMMUNIQUE DE LA MBF

je faiS le relais de la lettre ouverte du président de la Moutain Bike Fondation, prenez le temps de la lire c'est important , merci d'avance !!!

Lettre ouverte au milieu du VTT Cher(e)s ami(e)s vététistes, Je suis très impliqué auprès de Mountain Bikers Foundation dont je suis le président bénévole depuis 2 ans. En tant que président, je suis souvent au contact des pratiquants, des organisateurs d’événements, mais aussi des gestionnaires d’espaces naturels. Je ne sais comment chacun d’entre vous ressent la chose, mais pour ma part, je mesure que la liberté qui était la nôtre, il y a ne serait-ce que 15 ans se réduit significativement. Aujourd’hui, c’est moins facile de rouler, certains endroits sont fermés à la pratique. Non pas que le VTT soit un engin nuisible à la nature, bien au contraire, il est selon moi le moyen le plus simple, le plus écologique de découvrir un territoire. Le VTT ne fait pas de bruit, ne dégage pas de gaz nocifs et ne dégrade pas son environnement si on l’utilise en conscience. Oui, j’ai bien dit « en conscience », parce que, admettons-le, de notre coté, nous, les vététistes, devons aussi réfléchir sur nos pratiques. Nous devons nous poser la question de savoir si nos manières de rouler sont pérennes, si elles sont acceptables pour les autres usagers des massifs par exemple. Bref, je roule à VTT depuis 25 ans et je voudrais continuer à pouvoir le faire encore longtemps. Mais pour que ce soit possible, il nous faut évoluer. On ne peut pas, sans craindre le courroux de l’ONF ou d’autres gestionnaires d’espaces naturels, imaginer faire des relevés ou des bosses sur des sentiers qui accueillent aussi des piétons. Tout comme il est impossible de tracer des sentiers, bravant les interdits, dans des endroits où certains oiseaux viennent nicher ! En revanche, même si c’est du boulot, ça peut être très constructif d’aller au-devant d’une commune pour expliquer qu’on souhaite tracer un sentier dédié au VTT, qu’on voudrait que les jeunes riders du coin puissent profiter d’un champ de bosse « officiel », comme c’est le cas pour les skate parks municipaux par exemple. Et MBF peut vous aider à ce sujet ! Aujourd’hui, je me pose une question : pourquoi sommes tellement nombreux à être d’accord avec le fait que la pratique du VTT est en danger, et pourtant si peu nombreux à s’investir auprès de Mountain Bikers Foundation ? Comment se fait-il qu’on vende plus de 1,2 million de VTT par an en France et qu’on soit, en 2015, moins de 1000 adhérents à Mountain Bikers Foundation ? Je ne souhaite pas me poser en donneur de leçon, mais je vous mets en garde. Cette association fonctionne avec des dotations du ministère de la Jeunesse et des Sports, mais aussi et surtout par des dons privés. Quand on parle de dons privés, on rassemble le mécénat des entreprises qui nous soutiennent, et les cotisations des vététistes, des magasins de cycles et des clubs. C’est l’occasion de tous les remercier au passage. MBF est la seule force constituée, pour défendre notre pratique, qui soit assez représentative pour avoir du poids dans les débats. C’est aussi la seule qui n’ait que cet objectif d’ailleurs ! MBF travaille pour vous, et pour que vos enfants puissent connaître le bonheur de rouler sur un sentier monotrace partagé avec les autres usagers des massifs. Ne laissez pas filer la situation, réagissez et soutenez Mountain Bikers Foundation. Je m’adresse enfin à notre industrie du cycle avec ce message simple. Est-ce que vous pensez continuer à vendre longtemps des VTT à assistance électrique (pédelec ou VTTAE), des vélos de montagne à 140 mm de débattement si on ne peut plus les utiliser dans 15 ans ? Ces engins sont formidables, le VTTAE remet en selle un nombre incalculable de gens qui pensaient que pour eux, le vélo de montagne, c’était fini. Et ce n’est qu’un début, la part de marché des vélos à assistance électrique va continuer à se développer. Il suffisait de se déambuler dans les allées du dernier salon Eurobike pour le mesurer. Alors, vous aussi, qui faites tourner vos entreprises grâce à ce superbe loisir, rejoignez-nous ! Soutenez Mountain Bikers Foundation. Dernier détail, MBF est une association reconnue d’intérêt général, elle permet à ses donateurs d’obtenir des réductions d’impôt substantielles. Qu’attendez-vous ? C’est important. Si vous êtes allés jusque là dans la lecture, et me rejoignez sur la globalité du discours, j’ose espérer que vous ne tarderez pas trop à soutenir Mountain Bikers Foundation. Rendez-vous sur http://mbf-france.fr Merci d’avance. Lionel Macaluso, président de la Mountain Bikers Foundation

pour moi c'est fait !!!

pour moi c'est fait !!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

enzo 09/12/2015 09:17

Tu n'as pas compris le sens de la démarche, il n'est pas question de faire des bosses et de te "parquer" dans une zone, il faut simplement faire les choses intelligemment et non faire n'inporte quoi à la "sauvage", c'est ça le sens de la démarche. N'Est-ce pas ce que l'on a fait pour l'enduro d'Aurons? et malgré ce la on a eu des ennuis de dernier moment. Ce qu'il dit c'est qu'il faut faire les choses dans les règles lorsque l'on veut développer une activité sur une commune comme Tony l'a fait sur Salon et informer sinon dans quelques années on ne pourra plus rouler.... regarde au Ventoux, à cause de certains qui oint abusés on ne peut plus partir du haut, le parcours est amputé d'un tiers et ce n'est qu'un début, maintenant ils veulent supprimer le bike park..... et demain? à toi de voir....

david.g 08/12/2015 21:33

merci Enzo pour cette info , je pense qu'effectivement qu'il faut laisser de la liberté aux vttistes mais de là de ne pas trop faire de bosses et devenir parqué pour faire du vélo , ça fait un peu donneur de leçons . j'ai toujours roulé libre à moto alors en vélo aussi et fuck à ceux qui sont contre les vttistes.